mercredi 30 novembre 2016


Parlons des changes lavables au RAM....

Le mardi 15 novembre 2016 a eu lieu une soirée échanges, 

sur l'utilisation des couches lavables

 animée par Julia DOMBRADI missionnée par le Pays Voironnais


                                                       

Les personnes présentes ont pu manipuler, toucher, expérimenter et poser des questions au sujet des déchets, de la logistique en terme de nettoyage, lessive, rangement, coût... mais aussi parler de l'apprentissage de la propreté, de la sensibilisation auprès des familles, et aborder un sujet qui nous concerne tous : une approche écologique.

La couche lavable est une culotte généralement en tissu imperméable avec à l’intérieur une partie absorbante (lavable ou jetable) et un voile de protection jetable. Elle se ferme le plus souvent avec des boutons pression ou des scratchs. Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de couches lavables suivant les besoins (protections de journée ou protections de nuit).


Elles sont préférées pour la santé des bébés car absence de produit chimique qui peut causer des irritations comme avec les couches jetables.
Malgré un investissement plus important au début, les couches lavables sont, au final, bien plus économiques que les couches jetables : environ 800 € contre 2000 € suivant les marques en jetables pour un enfant de la naissance à la propreté aux environs de     2 ans 1/2.Afficher l'image d'origine

Elles sont également écologiques. En effet les couches jetables ont un impact important sur les termes de pollution. En termes de déchets, il est plus avantageux d’utiliser des couches lavables, dont on jette uniquement le voile de protection, qui est biodégradable. 6500 couches par enfants sont jetées aux ordures ménagères et incinérées ou enfouies en décharge. Dans la nature, elles mettront entre 400 et 500 ans pour se décomposer !!

Alors couches lavables ou jetables ? Elles peuvent être complémentaires...
......  cette soirée était l'occasion de la réflexion et le passage d' informations.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire